CÉILI Ecole de Langues

Apprendre une langue, c'est plus de plaisir que de travail!

Comment annoncer une mauvaise nouvelle

1. Introduction neutre

La meilleure approche est d’énoncer un fait (autre que la mauvaise nouvelle).

Exemple: Nous avons reçu votre courriel indiquant que vous n’avez pas reçu le numéro de décembre de notre magazine.

2. Explication

Expliquez à votre client pourquoi vous n’êtes pas en mesure de lui donner ce qu’il désire. Après avoir lu votre explication, votre client devrait s’attendre à recevoir une mauvaise nouvelle.

Exemple: Selon nos dossiers, nous avons été mis au courant de votre changement d’adresse le 30 novembre, alors que nous avions déjà expédié le numéro de décembre du magazine. Puisqu’il s’agit d’un numéro particulièrement populaire, tous les exemplaires ont été vendus, et il ne nous en reste aucun.

3. Mauvaise nouvelle

Vous pouvez lui annoncer la mauvaise nouvelle. Assurez-vous d’utiliser un mot charnière comme « Par conséquent » ou « Pour cette raison » afin de montrer le lien logique entre l’explication et la mauvaise nouvelle.

Exemple: Pour cette raison, nous ne serons pas en mesure de vous livrer votre numéro de décembre.

4. Conclusion amicale

Terminez sur une note positive et de laissez une bonne impression à votre lecteur, malgré la mauvaise nouvelle. Même si vous ne pouvez pas faire ce que votre client désire, voyez si vous pouvez lui offrir autre chose en échange.

Exemple: Par contre, en guise de compensation, nous avons le plaisir de prolonger votre abonnement de deux mois. Nous espérons que vous apprécierez ces numéros supplémentaires.

Et vous, quelle approche avez-vous déjà utilisée pour annoncer une mauvaise nouvelle? A-t-elle fonctionné? Croyez-vous que cette méthode pourrait vous aider? Faites-le-nous savoir dans la section Commentaires ci-dessous!

Extrait du blog Sheila Ethier traduit par Marc-André Descôteaux, Portail linguistique du Canada